Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 Aug

LA CUEILLETTE / Doit-on couper ou arracher les champignons

Publié par nivate  - Catégories :  #champignons

LA CUEILLETTE / Doit-on couper ou arracher les champignons

Beaucoup de personnes aimeraient savoir s’il est préférable de cueillir les champignons ou bien s’il faut les couper ? Pour une majorité de personnes qui ramassent des champignons depuis de nombreuses années la question ne se pose même pas, il faut « LES COUPER !! »

Cependant après de nombreuses recherches et discutions à ce sujet avec des mycologues avertis, la réponse semble aller dans le sens opposé. Il est en effet préférable de les arracher !

Pourquoi ?

Tout d’abord, arracher un champignon facilite la détermination offrant ainsi la totalité du pied ou stipe.

 

Ensuite, il semblerait que le fait d’arracher les mycéliums permettrait leur croissance donc la fructification de nouveaux champignons.

 

Enfin, le fait de couper le pied d’un champignon peut parfois conduire à la pourriture de la partie restante au sol et ainsi entrainer une contamination des mycéliums entrainant un ralentissement ou un arrêt de leur croissance.

 

L’arrachage des champignons serait de plus en plus pratiqué dans les cercles mycologiques. Cependant, lors de l’arrachage, il vous faudra tout de même respecter deux règles:

 

Arracher le champignon délicatement en tirant doucement ou en le faisant tourner sur lui même afin de prélever un minimum de mycélium.

 

Reboucher le trou laissé par le prélèvement du champignon avec du substrat pour ne pas laisser les mycéliums à nu et éviter leur dessiccation (dessèchement).

 

Il faut que le champignon soit le plus propre possible, c'est à dire enlever la terre, feuilles, brindilles, insectes et limaces pour éviter qui s’abîme dans le panier et surtout pour que le nettoyage à la maison soit beaucoup plus aisé.

Et surtout, ne transportez JAMAIS vos récoltes dans des sacs en plastique

LA CUEILLETTE / Doit-on couper ou arracher les champignons
Sacs en plastique, attention danger !

La conservation ou le transport de champignons frais dans des emballages et récipients ne laissant pas passer l'air, par exemple les sacs en plastique, peut provoquer une décomposition des protéines par fermentation. On constate relativement rapidement un dégagement de chaleur et la formation de substances toxiques telles la putrécine, la cadavérine, l'histamine, etc.. Ces produits de décomposition peuvent provoquer de graves intoxications.

Par conséquent, n'utilisez pour vos champignons que des récipients laissant passer l'air. Ne les entassez pas, mais disposez-les de façon à ce que l'air circule librement. Le panier en osier peu profond et assez large est le récipient le plus adéquat. Le sac en étoffe peut convenir pour des petites récoltes.

LA CUEILLETTE / Doit-on couper ou arracher les champignons

Dans un panier rangez les champignons connus et destinés à être consommés.

Après faites attention au lieu où vous récoltez des champignons, les zones poluées, où comme sur cette photo sur une zone souillée par des animaux.

Je n'ai pas ramassé ces girolles, un gros herbivore s'est soulagé dessus...!
Je n'ai pas ramassé ces girolles, un gros herbivore s'est soulagé dessus...!

Je n'ai pas ramassé ces girolles, un gros herbivore s'est soulagé dessus...!

CAR....autre joyeuseté, à prendre très au sérieux, insidieuse d'autant que là, le parasite est microscopique : l'échinococcose alvéolaire

Définition [VIDAL de la famille] : Maladie parasitaire due à un ver de la famille des tænias. Elle se contracte au contact de l'eau souillée ou de chiens errants. Elle se traduit par le présence de kystes pouvant se localiser dans tous les organes, le plus souvent dans le foie.

                                                

Synonymes : Hydatidose - Kyste hydatique - Kyste multiloculaire - Kyste uniloculaire - échinococcose alvéolaire - échinococcose hydatique .

 

 

En France on compte de 10 à 15 nouveaux cas par an (résultant de diagnostics toujours tardifs ; il est impossible de dater la période exacte de contamination). En France, la maladie est présente dans les régions de l'Est (Haute-Savoie et Savoie, Franche-Comté, Lorraine, Vosges) et en Auvergne. Au cours des 10 dernières années, des cas ont été observés dans l'Aveyron et les Ardennes, ce qui évoque une possible progression de la maladie chez l'homme. Dans la moitié des cas français, le lieu de résidence des malades est en Franche-Comté ..

 

Précautions à prendre dans les zones à risque, quelques règles simples pour votre alimentation :

 

- Rappelez-vous que le parasite est tué par la chaleur, il n'y a donc aucun problème avec les omelettes aux champignons ou les confitures tartes et autres préparations cuites ;

- Ne mangez jamais de plantes ou de fruits crus même après congélation (pissenlits, champignons, myrtilles, mûres...) ;

- Lavez systématiquement les fruits et les légumes

Commenter cet article

Archives

À propos