Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 Oct

KENNKARTE NAZI D'UN ALSACIEN

Publié par nivate  - Catégories :  #HISTOIRE

KENNKARTE NAZI D'UN ALSACIEN

Carte en tissu délivrée le 20 novembre 1942 à KOLMAR 

( COLMAR –Haut-Rhin –ALSACE )

KENNKARTE NAZI D'UN ALSACIEN
KENNKARTE NAZI D'UN ALSACIEN

Beaucoup d’Alsaciens ont été physiquement et moralement contraints à la collaboration durant les quatre ans de l’annexion, les nazis voulant faire de la province alsacienne « un modèle national-socialiste, une sorte de laboratoire expérimental où les habitants seraient de gré ou de force transformés en militants nazis.

On remarque que les prénoms ont été Germanisés en Renatus Theodor

 

Très intéressante est la remarque dans la catégorie

Bemerkungen: Deutscher Volkszugehöriger - Elsässer.

Littéralement qui "appartient au peuple allemand - Alsacien",

en bref, qui a la nationalité allemande mais on se doit tout de même de préciser qu'il est alsacien.

Et c'est bien là l'information décisive, la nationalité allemande permettait (obligeait) aux hommes de faire leur "devoir" envers la nation, le service militaire. Cette nationalité allemande a été "accordée" aux alsaciens-lorrains en 1942, juste avant que Wagner ne décrète le service militaire obligatoire (25 août 1942).

A noter que c'est un tampon de couleur rouge qui est utilisé pour cette remarque alors que tous les autres tampons sont faits à l'encre noire. 

Pourquoi préciser (en rouge!) sur une carte d'identité allemande que la personne a bien la personnalité allemande... Les allemands se méfiaient réellement des alsaciens, mais la guerre faisant de plus en plus de victimes, ils ne pouvaient se passer des ces soldats supplémentaires.

Mais ce qui est remarquable pour cette carte, ce sont les surcharges appliquées par la préfecture du Haut-Rhin le 18 avril 1945 quelque temps après la Libération.

 

A savoir, la ville de Colmar a été libérée le 02 février 1945, et pour pallier aux manques de moyens le Bureau de Police a tout simplement réutilisé le document nazi avec les combines à leur disposition : Un tampon officiel, une machine à écrire et un gros crayon gras pour masquer au mieux l’aigle nazi d’un V pour Victoire.

 

L’Alsace sera la dernière région française libérée, et intègre officiellement la nouvelle IVe République française en 1946, une année après l'armistice signé le 8 mai 1945.

erlaubnis zum aufenthlt im sperrbezirk gemöss verordnung vom 16 sept. 1942  - bis auf weiteres erteilt - der landkommissar =  Permis de séjour dans le district régi par le règlement du 16 sept. 1942 - accordé jusqu'à nouvel ordre - le commissaire aux terres

erlaubnis zum aufenthlt im sperrbezirk gemöss verordnung vom 16 sept. 1942 - bis auf weiteres erteilt - der landkommissar = Permis de séjour dans le district régi par le règlement du 16 sept. 1942 - accordé jusqu'à nouvel ordre - le commissaire aux terres

Et pourtant, cet homme a été appelé dans l'armée Française le 24 août 1939 à Colmar.

Il fut prisonnier le 16 Juin 1940 par les nazis et libéré 9 jours plus tard...le jour de l'armistice le 25 Juin 1940.

 

Par l’intermédiaire de ce document, on peut apprécier toute l’atmosphère endurée par les Alsaciens pendant cette période.

Commenter cet article

Didier Torche 14/12/2018 10:37

Bonjour,

Effectivement cette période a été très difficile pour les Alsaciens. Il existe une autre version de ces cartes d'identité où il est noté sur le recto de la carte " Personal-Ausweis für Elsässer "
Cordialement
Didier Torche

Archives

À propos