Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 Jan

ARTICLE 1 / HOMMAGE à mon Grand-père

Publié par nivate  - Catégories :  #HISTOIRE, #Capitaine Marin

Par cet article, je veux rendre hommage à mon grand-père qui a fait partie de la minorité qui s'est battu pour que le nazisme ne s'installe pas chez nous.

 

 

Un article de presse du Républicain Lorrain datant du 17 MARS 1945 retrace son engagement dans le maquis Limousin.

 

article 17 mars 1945

En 1940, alors que l'envahisseur était sur les terres de France, il préférait l'expulsion à la honte de devenir sujet du Reich.

 Abandonnant tout, famille, maison,il se réfugiait avec sa femme dans un petit village près d'Eymoutiers (Haute-Vienne) et qui a pour nom Farsac. FARSAC : Nom combien éloquent pour ceux qui ont le maquis Limousin.

Sa maison fut le lieu de rendez-vous des futurs maquisards et ce fut là qu'avec le colonel Guingoin et d'autres échafaudèrent les projets de ce qu'allait devenir la brigade de marche limousine.

En février 1943, il devient le principal et le plus actif des agents de renseignements, si bien que devant les résultats obtenus, le colonel Guingoin lui donne le commandement de tout le service de renseignements dont il tire d'ailleurs un rendement considérable à la base des succès maquisards.

 Confiant à ses hommes les missions les plus faciles, se réservant les plus dangereuses, il réussit à les accomplir avec une rare témérité. Il réussit ainsi à parcourir en voiture en moins d'un mois plus de 6000km, et à passer à travers les mailles des filets tendus par les boches et leurs valets Vichyssois.

Nous n'avons nul besoin de rappeler ici le rôle de l'agent de renseignements, tâche ingrate et délicate entre toutes et d'autant plus périlleuse qu'Allemands, Miliciens et Gestapo sillonnaient sans arrêt les routes de cette partie du Limousin.

Les cadres manquent au maquis, et devant ses aptitudes Bassompierre au commandement, le colonel Guingoin confie au capitaine plusieurs groupes de la rive gauche de la Vienne.

 Tout en continuant à assumer ses missions, sachant se faire aimer de ses hommes, par son grand coeur, mais aussi par la fermeté de son commandement, toujours en tête à la bataille, protégé par je ne sais quelle puissance occulte, il obtient des succès qui commencent à inquiéter les ennemis de la France.

1944...

Puis ce fut la progression de la défaite allemande, l'encerclement de Limoges par les troupes du maquis et leur entrée victorieuse et indescriptible le 21 Aout 1944 dans la capitale du Limousin en liesse.

Le colonel Guingoin, dans son organisation de la Ville, confirme notre compatriote au grade de capitaine et lui donne le commandement de la police militaire. Il est toujours entouré de ses gars, tout comme dans les bois, il fait preuve d'une inlassable activité et assure dans la ville la sécurité des habitants contre les tentatives désespérées des derniers agents des boches et de Vichy.

  C'est en revenant d'une de ces opérations que le capitaine Roger Bassompierre (Alias Marin) contracta la blessure qui doit lui créer dans l'histoire de la libération de la France par ses enfants le visage d'un grand Français.

photo 1

Alias :

L'homme a la croix

Capitaine Marin

Capitaine Roger

Marin

Roger de Farsac

             img005.jpg

 img001

 

Commenter cet article

pierre rochette 11/02/2013 16:30


Très émouvant et vrai votre hommage à votre grand-père


qui fut un héros de la deuxième guerre mondiale:))


Dans le cadre de mon vagabondage poétique,


blogues-musée pertinents mais aléatoires


 pour mon oeuvre littéraire pertinente mais aléatoire,


 


permettez-moi de vous offrir une de mes chansons


 GRAND-PÈRE LEFEBVRE


COUPLET 1
 
 quand mon grand-père Lefebvre
  descendait la côte St-Louis
 
 c’était pour voir ma mère en plein hiver
  pis surtout moé son premier tout petit
 
 y sortait les poubelles
  y pelletait la neige de son entrée
  pour elle
 
 REFRAIN
 
 C’était un silencieux
  mon beau
  mon mystérieux pépère
  du genre toujours heureux
 
 COUPLET 2
 
 on aurait dit qu’pour lui
  juste de s’asseoir s’une chaise berçante
  pis d’écouter ma mère
 
 parler d’son quotidien
  de tout de rien
  de ses espoirs, de son mari d’amour en bien
  de ses chagrins du jour, bénins
 
 ça donnait à sa pipe
  de la bonté pour prendre soin d’ma grippe
 
 COUPLET 3
 
 asteure que j’ai son âge
  pis que les enfants de Toronto m’appellent
  the real Santa Clauss
 
 que je descend les rues
  comme si son âme remplaçait
  mes forces disparues
 
 la fumée en auréole au dessus d’ses ailes
  la chaise berçante ouateux nuage
  dans l’bleu du ciel
 
 Pierrot
  vagabond céleste


www.enracontantpierrot.blogspot.com
www.reveursequitables.com


www.demers.qc.ca
 chansons de pierrot
 paroles et musique


sur google,
 Simon Gauthier, conteur, video vagabond celeste


merci:)))

Britte 20/01/2013 01:34


Bel Hommage ! Du "Vrai" ! Merci . Vi

Archives

À propos